Histoires Aériennes Extraordinaires

L'auteur Livres Conférences Interviews Revue de Presse Courrier des lecteurs Contact Webmaster

Revue de presse et du web

Publié le 9/06/2010

Bédeilhac-et-Aynat. Un avion dans la grotte

Le sosie du « Tango Romeo » est désormais basé dans la grotte de Bédeilhac et son vaste porche, qui ont été le théâtre d'un troisième exploit aéronautique. Après les deux atterrissages (réussis avec le Rallye 125 original, aujourd'hui propriété d'un privé) par le pilote chevronné Georges Bonnet, le 1er juillet 1972, et, deux ans plus tard, pour le tournage du film de Christian Bernadac « Passe-montagne », le comité d'aviation de Pau, avec toutes les pièces nécessaires rassemblées durant six mois dans un local de l'aérodrome de Tarbes-Laloubère, s'est activé toute cette semaine afin de remonter sur place un Rallye identique. La remise gracieuse de cet avion à la commune de Bédeilhac s'est déroulée tout récemment, sur le site de la célèbre grotte de René Gailli, en présence de nombreux pilotes et du fils de Georges Bonnet, Alex. C'est en venant l'an dernier présenter à Bédeilhac son livre sur l'histoire extraordinaire de Georges Bonnet que Christian Fallièro, secrétaire général du comité d'aviation de Pau, dont le but est de sauvegarder le patrimoine aéronautique pyrénéen, a suscité l'envie des habitants de Bédeilhac de voir un coin de leur célèbre grotte servir de tarmac à un non moins célèbre avion.


Philippe Piqué, président du comité d'aviation de Pau, et Christian Falliéro entourent Marie-Annick Fournié,
maire de Bédeilhac, devant le Rallye. Photo DDM, A. C.

L'« Opération Rallye » lancée en novembre 2009 vient donc de se concrétiser avec l'arrivée définitive de la copie conforme du seul avion à avoir réussi à s'être posé dans la grotte. Désormais, les visiteurs, avant de s'enfoncer dans les diverses galeries, pourront contempler l'un des 3 400 exemplaires de ce petit avion fabriqué à Tarbes.

Extrait du livre de Christian Fallièro : « Dans l'avion, Georges maîtrise parfaitement sa pente d'approche en dosant son virage, il vise le point aboutissement en évitant de se laisser impressionner par l'environnement. Il fonce face à un immense mur au sein duquel l'entrée de la grotte ressemble à un trou de souris, le point de no-retour est déjà dépassé, il faut maintenant poser cet avion dans les entrailles de la montagne du Sédour ».


Site sur serveur SIVIT